Besoin d'aide, d'un conseil ? Contactez-nous au : 09 67 02 87 18 (appel non surtaxé)

Mon panier

recherche


Spots

Comment ventiler les spots encastrés ?

La généralisation des spots encastrés dans les faux-plafonds et la simplicité d'installation ne doivent pas faire oublier le respect des différentes normes. Il est capital de conserver une bonne ventilation, pour la sécurité et pour la durée de vie du spot.

Comment ventiler mes spots encastrés
 

Les spots sont vraiment la lampe passe partout par excellence, cependant certains modèles que nous avons passé en revue dans cet article ont besoin d'être ventilé. Comment faire cela quand ils sont encastrés ?

La problématique des spots encastrés

Quelle que soit la technologie utilisée, un dispositif d'éclairage dégage de la chaleur. Quand il s'agit d'une ampoule installée sur une douille pendant du plafond on peut considérer que le refroidissement de cette ampoule est optimal. On ne peut pas en dire autant de l'aspect décoratif  qui dans ce cas est plutôt catastrophique.  Depuis les débuts de l'éclairage électrique on a donc cherché à intégrer l'ampoule dans un dispositif appelé luminaire et qui remplit à la fois les fonctions décoratives (forme, couleur) et techniques (alimentation électrique, présence d'un interrupteur, orientation du flux lumineux, ...).

Nous nous limiterons à étudier ici le cas spécifique du spot encastrable qui de part ses conditions d'installation et d'utilisation est soumis à de multiples contraintes dont la principale est la dissipation de la chaleur émise.

Les différents types d'encastrement

L'installation la plus fréquente est l'encastrement du spot dans le plafond.  Même s'il n'est pas impossible d'encastrer un spot dans un plafond traditionnel, il n'en reste pas moins que la structure hétérogène (plâtre, lattes de bois, fil acier) de ce plafond ne facilite pas l'encastrement.  L'utilisation de spots encastrés s'est surtout généralisée grâce aux plafonds suspendus : le plafond en plaques de plâtre type BA13, dalles 600 x 600 mm des bureaux et locaux commerciaux, plafonds tendus...

Du fait de l'encastrement , le spot va donc se retrouver dans un espace plus ou moins confiné, entre la dalle du niveau supérieur et le faux-plafond, espace appelé plénum.

Plus cet espace sera réduit et encombré, plus l'échauffement dû à l'ampoule sera important.

Pourquoi ventiler un spot encastré

Quelque soit la technologie de l'ampoule intégrée au spot, il faut maintenir une ventilation minimale.  Dans le cas de l'ampoule halogène la chaleur produite peut engendrer des températures extrêmement importantes. Une température excessive va réduire la durée de vie de l'ampoule mais plus grave elle peut causer un incendie : les matériaux au contact peuvent prendre feu.

Pour un spot avec une ampoule LED (ou module LED intégré), le risque d'incendie est quasiment exclu ; toutefois si l'appareil est mal ventilé, il peut s'en suivre une diminution notable de la durée de vie (vieillissement prématuré des composants électroniques qui vont travailler au delà de leur température de fonctionnement).

Comment obtenir une ventilation acceptable du spot encastrable

Depuis de nombreuses années, du fait de l'évolution des Normes, les spots encastrables sont généralement équipés d'une patte de norme. Cet accessoire se fixe d'un côté à la rondelle du spot et à l'autre extrémité comporte un bornier de connexion lui-même relié à la douille  (ici une douille GU10).

3760226431749

Cette patte, quand elle est correctement fixée au spot, atteint une hauteur d'au moins 10 centimètres, ce qui interdit de fait l'installation de l'ensemble dans un faux-plafond dont la hauteur serait inférieure.  En obligeant à respecter cet espace minimum on assure donc au spot une ventilation suffisante. Rappelons qu'il ne faut jamais installer un spot encastrable sans avoir fixé correctement la patte de norme dans le but de l'installer dans un plénum d'une hauteur inférieure à 10 centimètres. Cette pratique est d'une part non conforme vis-à-vis de la Norme, mais peut même s'avérer dangereuse dans le cas d'utilisation d'une ampoule halogène.

De plus en plus, on voit arriver sur le marché des spots encastrables LED intégrés, ne comportant donc plus d'ampoule ; il s'agit de luminaires compacts dont l'épaisseur peut être réduite à quelques centimètres seulement, voire moins comme les dalles LED.  Même si la technologie LED engendre un dégagement de chaleur moindre, il ne faut pas pour autant en conclure que ces appareils peuvent être encastrés n'importe où et n'importe comment, il en va de leur durée de vie.
Ce problème est particulièrement vrai en présence de matériau isolants type laine de verre, laine de roche, etc. ...

Le problème des matériaux isolants

Les matériaux isolants - en général en rouleaux - que l'on va trouver parfois dans les faux-plafonds sont l'ennemi principal du spot encastrable. S'il n'est pris aucune précaution dans l'installation du spot encastrable, ce dernier va donc se trouver au contact de l'isolant qui va l'épouser parfaitement et ainsi "l'étouffer". La chaleur au niveau du spot va grimper. Nous avons déjà évoqué le cas de l'halogène, où cette température anormale peut déboucher sur un risque d'incendie.  Pour la LED il s'agira ni plus ni moins que de la défaillance prématurée de l'électronique. Comment faire, donc, quand on est en présence de laine de verre ou de roche ?

Pendant longtemps, pour écarter la laine de verre du spot encastrable, on a utilisé... des pots de fleurs en terre cuite !  Outre le fait qu'il fallait placer ces ustensiles dans les faux-plafonds avant de les fermer définitivement, dans le cas d'installations importantes on arrivait à un poids de pots de fleurs conséquent.  On leur préfèrera des cloches ou écarteurs du commerce, fabriqués en métal ou matière plastique ininflammable et qui ont en général la forme d'une cloche ajourée.
On peut également se fabriquer aisément cet accessoire, avec par exemple deux tiges d'acier pliées en U et fixées l'une à l'autre perpendiculairement. La fixation doit permettre aux deux tiges de se plier l'une contre l'autre afin de pouvoir insérer l'ensemble dans le faux-plafond par le trou du spot encastrable.

Plus sur les spots

Découvrir :
-> Pourquoi les spots scintillent ?
-> Quels sont les différents types d'angle de spot ?



Votre article a été ajouté au panier.